Des fleurs résistantes à tout

Depuis peu, une loi interdit l’usage de pesticides chimiques dans les jardins des particuliers. Cette situation s’avère être avantageuse pour les férus du bio. Pourtant, la plupart des possesseurs de jardin ignorent encore les méthodes naturelles pour lutter contre les parasites. En attendant, voici quelques fleurs résistantes à tous les aléas !

Le Pavot de Californie et les Sauges

Au grand bonheur des adeptes de jardinage et ceux qui ont les mains vertes, certaines fleurs résistent bien à toutes les contraintes et les parasites. Il est toujours possible, de nos jours, de réaliser de beaux massifs sans aucun problème dû aux « pestes ». Le Pavot de Californie ou l’Eschscholtzia à corolle jaune témoigne d’une grande résistance. Cette plante fleurit durant tout l’été et se ressème sans avoir besoin d’attentions particulières. Tel est également le cas des Sauges, au nombre de 900 espèces environ.

Le Crocosmia et l’Ancolie

Le Crocosmia se passe de tout traitement particulier, chimique ou bio, pour résister aux parasites divers. Ce cousin des Iris provient d’Afrique du Sud et supporte bien les taupes, les limaces… sans pour autant être victime. L’Ancolie, quant à elle, reste sujette à l’oïdium, mais elle entre en repos végétatif quand elle est atteinte de la maladie lorsque le printemps se termine. Dans ce cas, les autres plantes voisines devront être traitées avec du soufre ou avec un fongicide bio.

Les autres plantes coriaces

Certains arbustes bénéficient d’une immunité efficace contre les maladies, comme le Buddléia (arbre aux papillons), l’Althéa, les Daphnés, le Deutzia… La Sauge à petites feuilles, l’Abélia et le Forsythia figurent également dans la liste. Il existe maintenant des rosiers tolérants aux maladies. Ces plantes ingénieuses et exceptionnelles sont issues des recherches et des avancés de la génétique. Pourtant, cette situation risque d’entraîner le rejet des anciennes plantes moins résistantes à ces nouvelles plus robustes.