Élagage d’arbres : les mesures de sécurité à prendre

Elagage d’arbres : les mesures de sécurité à prendre

L’élagage d’arbre est une opération dont le but est de débarrasser le végétal des branches superflues, mortes ou qui sont en mauvais état. Cette disposition permet de le garder en très bonne santé durant les années à venir. L’élagage se pratique souvent en arboriculture. 

Certains y ont recours pour le simple plaisir de donner une forme plus esthétique à leur arbre. Quelle que soit la raison, ce métier constitue l’une des plus dangereuses de l’Hexagone, d’où l’importance de prendre des mesures de sécurité avant de l’entamer. Quelles sont donc les mesures de sécurité à prendre pour éviter les accidents lors de l’élagage d’un arbre ? Réponse dans cet article. 

Quelles sont les mesures de sécurité à prendre par le spécialiste lors de l’élagage ? 

L’élagage est un métier qui demande que le professionnel passe beaucoup de temps en hauteur. Pour cela, il doit s’équiper convenablement avant d’entamer les travaux. Vous êtes à la recherche de professionnel en élagage ? Rendez-vous sur le www.treecycle-treecare.be . 

Si l’élagueur travaille pour une entreprise spécialisée, il doit avoir à sa disposition les matériels de protection nécessaire. Le plus souvent, il s’agit d’un équipement de protection individuelle (EPI). 

L’EPI est un ensemble de matériels composé de : 

  • Chaussure de sécurité antidérapante ;
  • Casque de protection ;
  • Harnais d’élagueur ;
  • Lunette de protection ;
  • Combinaison anti-coupure ;
  • Gants anti-coupure ;
  • Etc. 

Il arrive quelques fois qu’un accident survienne lors de l’opération : un glissement, un mouvement inattendu, une branche qui se casse, etc. Cet accident peut entrainer une mauvaise manipulation ou une perte de contrôle d’outils tranchants. Dans ce genre de situation, l’élagueur est protégé par sa combinaison.

Quelles sont les mesures de sécurité pour protéger les proximités du lieu d’élagage ? 

 

Les travaux d’élagage ne comportent pas que des risques pour le professionnel. L’environnement immédiat du lieu des travaux est aussi menacé. C’est pourquoi l’élagueur prend les dispositions qu’il faut pour sécuriser les alentours. 

Pour cela, il peut par exemple demander aux clients de déplacer les objets qui peuvent subir de dommages dans un endroit où il y a plus de sécurité. Les voitures, les tables, les fleurs et tout autre élément déplaçable doivent l’être. Les éléments qui ne peuvent pas par contre être déplacés comme les constructions hors sols pourront être recouverts d’une bâche afin de les préserver.  Lorsque les branches affichent un certain poids et risquent d’endommager les biens lors de la chute, le professionnel s’aide d’un jeu de corde pour ralentir la descente des branches.

Par ailleurs, une bonne organisation peut garantir la réussite des opérations et assurer la protection des éléments à proximité des lieux. Il s’agit par exemple de procéder à l’élagage de l’arbre du bas vers le haut. 

Quelle que soit la méthode adoptée, le jeu de cordage sera nécessaire pour ralentir l’effet des grandes branches. Aussi, on peut utiliser des engins spécifiques (grue, nacelle) pour favoriser un élagage plus facile. 

Comment assurer la protection des passants ? 

Lorsque l’arbre à élaguer est proche d’une voie publique, le professionnel doit prendre les mesures qui s’imposent. En effet, il est conscient que des branches peuvent tomber sur la voie, ce qui peut causer des dommages aux passants. Ainsi, avant d’entamer son opération, il se rassure d’avoir pris les dispositions pratiques qu’il faut. 

Pour cela, il procède à la délimitation de la zone à risque et établit une clôture temporaire de sécurité. Il peut aussi utiliser des cordes s’il le souhaite. La deuxième mesure de sécurité est d’utiliser les panneaux de signalisation pour informer et avertir les usagers de la route d’un potentiel danger. Enfin, lorsque les risques sont vraiment importants et que les mesures précédentes ne suffisent pas, l’élagueur peut demander d’établir une déviation.