Quid des fongicides ?

Les fongicides ou « antimousses » servent à éliminer les champignons parasites des végétaux. Ces produits empêchent le développement de ces derniers. Sur le marché, il en existe deux types : les fongicides curatifs et préventifs. Chacun d’entre ces composés possède ses actions propres.

Quelques mots sur les fongicides

Les fongicides préventifs servent à empêcher les spores sur la surface de la plante de se développer. Ce traitement s’avère plus doux et peut être éliminé par la pluie ou le soleil. Les fongicides curatifs quant à eux sont destinés à éliminer un champignon déjà vivant dans la plante. Ce composé pénétrant dans le végétal est efficace pour des semaines ou des mois. D’autres classifications sont encore à mentionner, comme les produits de contact et systémiques.

Les fongicides bio

Les fongicides bio ont les mêmes actions que les autres précités. Toutefois, cet autre type d’antifongique est réputé pour être plus efficace que ses semblables. Il a un pouvoir préventif plus crédible. Ses actions concernent les contaminations récentes ou légères. Il importe de rappeler que le traitement au soufre ou au cuivre présente des côtés toxiques. L’utilisation de ces procédés tend à produire de mauvais effets sur le sol. Aussi, ces démarches sont à éviter.

Quelques astuces pratiques

Les champignons prolifèrent à la suite de certains agents et situations, comme l’humidité, l’obscurité, la chaleur excessive ou une atmosphère exiguë. Un sol trop acide favorise également leur apparition. Il existe différentes dispositions à prendre afin d’éviter ces parasites. Ainsi, les cultures doivent être alternées afin d’établir l’équilibre de la terre. Les plants victimes de champignons doivent être brûlés. Le sol doit être drainé et les plantes exposées doivent être couvertes. Chaque plante doit être espacée et ventilée.